2e Colloque Ary Bordes — Décentralisation : un levier pour l’amélioration de la gouvernance du système de santé?

Pourquoi un colloque sur la décentralisation?


Lucien Albert, Dr Florence D. Guillaume et Dr Philippe Couillard La décentralisation est, depuis la Constitution de 1987, un sujet de discussion récurrent pour la réforme administrative de l’ensemble de la fonction publique haïtienne. À l’intérieur du secteur de la santé comme pour les autres secteurs d’intervention de l’État, la décentralisation a fait l’objet de débats publics intenses, menant toutefois à des avancées inégales et la plupart du temps peu satisfaisantes en termes de mise en œuvre.

En Haïti comme partout dans le monde, ce thème d’importance stratégique préoccupe aussi les acteurs et les décideurs des systèmes de santé. Qu’ils soient effectués dans la perspective de l’accès aux services, de l’autonomie des organismes départementaux et locaux, ou dans celle d’une participation citoyenne à la gestion de la santé, les choix relatifs à la décentralisation demeurent cruciaux pour la bonne gouvernance des systèmes de santé.

L’intérêt accordé à cette idée a par ailleurs été réaffirmé en Haïti lors des récents États généraux devant alimenter la rédaction d’une nouvelle Politique sectorielle pour la gouvernance du secteur de la santé dans les années à venir. Cette rencontre ralliant les cadres du MSPP et un grand nombre de ses partenaires locaux et internationaux mettait effectivement au centre des discussions «un système de santé unique, décentralisé et performant répondant aux besoins de la population».

Le 2e Colloque Ary Bordes — Décentralisation : levier pour l’amélioration de la gouvernance du système de santé? s’inscrit dans la suite logique de la réflexion menée jusqu’à présent sur la décentralisation du système de santé haïtien. Il propose d’intégrer différents éléments d’expériences menées en Haïti comme à l’étranger et d’analyser leurs résultats, les enjeux qui y sont associés et les leçons tirées de ces apprentissages. L’objectif général de ce colloque est donc de stimuler la réflexion des acteurs du système et de contribuer à la formulation des orientations futures et souhaitables en termes de décentralisation sanitaire.

Vous, acteurs et décideurs du système de santé, serez donc invités, au cours de cette activité scientifique participative, à émettre vos opinions sur les éléments du modèle de décentralisation haïtien et sur les mécanismes essentiels à la concrétisation de sa mise en œuvre. En espérant que cette réflexion soit féconde et utile à tout le secteur de la santé.

Programme – jeudi 22 mars

Perspectives des autorités nationales sur la décentralisation

  • Ministère de la santé publique et de la population (Dr Florence D. Guillaume, Ministre)
  • Ministère de la planification et de la coopération externe (Yves Robert Jean, Directeur général)

Premier bloc : Qu’est-ce que la décentralisation?

Clarification conceptuelle de la décentralisation – Dr Pavel Desrosiers

Cette conférence a pour objectif de clarifier la définition de la décentralisation en tant qu’objet d’étude scientifique. Seront brièvement présentés et explicités les différents éléments conceptuels associés à la réflexion contemporaine sur la décentralisation des systèmes de santé.

***

Pavel DesrosiersPavel Desrosiers est un médecin. Il détient une maîtrise en administration de la santé de l’Université de Montréal et y complète présentement un doctorat en Santé publique. Il occupe aussi les fonctions de coordination du DESS-MGSS de l’UEH, en plus d’y enseigner.

 

Deuxième bloc : Quelles sont les leçons apprises des expériences de décentralisation nationales et internationales?

Expérience d’implantation de la décentralisation au Québec – Dr Philippe Couillard

Phillipe CouillardÀ la lumière de son expérience à la tête du Ministère de la Santé et des Services Sociaux du Québec, M. Couillard exposera les principes fondateurs de la réforme québécoise et ses applications possibles au contexte haïtien : les prérequis, les conditions de succès et les bénéfices attendus, ainsi que la mobilisation des principaux acteurs et les étapes futures à envisager.

***

Philippe Couillard est un neurochirurgien de formation. Il a pratiqué au Québec et au Moyen-Orient avant de devenir ministre de la Santé et des services sociaux du Québec (2003-2008). Au cours de son mandat, M. Couillard a dirigé d’importantes réformes du système de santé; parmi celles-ci, l’intégration des Centres de Santé et de Services Sociaux sur une base populationnelle et la création des Réseaux Universitaires Intégrés de Santé.

Expérience d’implantation de la décentralisation au Brésil – Dr Fernando Cupertino

Le système public de santé au Brésil, mis en place depuis 1988, s’est basé sur les principes de l’universalité de l’accès, de l’intégralité des soins, de la décentralisation et de la participation de la communauté. Il s’agit d’un système à trois niveaux de gestion (fédéral, provincial et municipal) qui fonctionnent de façon intégrée et délibèrent par consensus. Les services municipaux sont responsables des soins primaires, grâce à la stratégie de la Santé de la famille et toute une articulation en réseau est faite dans les différents territoires, de façon hiérarchisée. Les conseils de santé (représentés aux trois niveaux de gestion), qui regroupent les prestataires et les usagers des services, sont responsables d’établir la politique de santé à leur niveau et de vérifier les comptes et les résultats présentés par les gestionnaires.

***

Fernando Cupertino

Médecin de formation, Fernando Cupertino possède une vaste expérience dans le domaine de la gestion du système de santé du Brésil. Il a été responsable municipal de santé de Goiás; directeur régional de la santé du Secrétariat d’État à la Santé de Goiás; surintendant à la planification et à l’organisation des services de santé; secrétaire d’État à la Santé de Goiás et président du Conseil national des secrétaires d’État à la santé du Brésil (CONASS). Il enseigne actuellement en Médecine communautaire à l’Université fédérale de Goiás et est conseiller technique du CONASS pour les affaires internationales et le domaine des sciences et technologies.

Expérience d’implantation de la décentralisation en Haïti : que retenir de l’expérience UCS? – Martine Bernier et Dr Ludzen D. Sylvestre

L’objectif de la présentation est de présenter l’expérience d’implantation des UCS dans l’Artibonite. Spécifiquement, la présentation tentera de répondre à ces questions : 1) Quelles étapes ont été franchies pour la mise en place des UCS? 2) Quelles sont les fonctions d’une UCS ? 3) Quelles sont les conditions de base pour mettre en place une UCS? 4) Quels sont les principes à la base de la mise en place des UCS? Et 5) Quelles sont les leçons à tirer de l’expérience des UCS?

***

Martine BernierMartine Bernier détient une Maîtrise en Santé communautaire. Elle a consacré une partie de sa carrière à l’amélioration de la santé des populations. Elle vit en Haïti depuis 16 ans, où elle a travaillé dans le domaine de la lutte contre le sida (PALIH 2) et contre la mortalité maternelle et infantile (PRISMA, en cours). Ces deux projets ont appuyé la mise en œuvre des UCS dans le département de l’Artibonite.

***

Dr Ludzen D. SylvestreDr Ludzen D. Sylvestre œuvre dans le domaine de la santé publique (Centre, Nord-Ouest et Grande-Anse). Il travaille sur la mise en place des UCS depuis 1995. Il a joué un grand rôle dans l’implantation et le renforcement des UCS dans l’Artibonite. Au sein du PALIH d’abord et maintenant au sein de PRISMA, dont il est le coordonnateur technique.

 

Synthèse des éléments survolés et faits saillants d’autres expériences internationales – Dr Luc Boileau

Cette conférence consiste en une discussion complémentaire aux présentations des expériences québécoise, brésilienne et artibonitienne. Elle fera ressortir les points de convergence afin d'adapter les apprentissages à la situation haïtienne, tout en insistant sur les habilités et les dispositions managériales à promouvoir pour faire de la décentralisation une stratégie efficace de gouvernance.

***

Luc BoileauLuc Boileau est un médecin spécialisé en santé publique. Il a aussi acquis une vaste expérience dans la gestion des organisations de santé. Au Québec, il a été directeur régional de la santé publique et pdg de l’Agence de la santé et des services sociaux de la Montérégie, en plus de s’impliquer dans la recherche. Il a réalisé plusieurs projets et missions à l’international. Il est actuellement pdg de l’Institut national de santé publique du Québec.

Troisième bloc : Quelle décentralisation pour le système de santé haïtien? (1er Atelier)

Programme du vendredi 23 mars

Plénière du premier atelier

Quatrième bloc : Thèmes spécifiques associés à la décentralisation

Autonomie des hôpitaux et décentralisation – Lucien Albert

Que veut dire un hôpital «autonome»? Quels sont les avantages et les inconvénients de cette autonomie? Quels sont les défis qui attendent les hôpitaux haïtiens? Autant de réflexions qui seront présentées et mises en perceptive avec plusieurs expériences internationales.

***

Lucien AlbertLucien Albert est un spécialiste du management et du changement dans les organisations de santé. Il dirige l’Unité de santé internationale (USI) de l’Université de Montréal, organisation impliquée dans la recherche et le développement, la planification et la coordination de projets en santé dans plus de 30 pays (dont le PARC en Haïti).

 

Territorialisation des politiques publiques : Participation citoyenne – Tony Cantave

La décentralisation, telle que conçue dans la Constitution de 1987, n’a toujours pas atterri. Le premier pas à faire en ce sens, avant la délégation des pouvoirs au niveau des départements, consisterait à offrir des services à la population là où elle se trouve (territorialisation des politiques publiques). Pour ce faire, une réforme de l’État semble nécessaire. Cette réforme devrait tenir compte des différents établissements de santé déjà installés – et à installer – sur le territoire et d’une meilleure distribution des ressources, tant budgétaires qu’humaines.

***

Tony CantaveTony Cantave détient une maîtrise en Sciences Po de l’UQÀM. Il a été membre de la Commission nationale de la réforme administrative à titre de commissaire adjoint responsable du dossier décentralisation/ déconcentration. Il est coordonnateur et fondateur du Groupe de recherche et interventions en éducation alternative (GRIEAL) et enseigne la géographie économique et sociale et l’administration publique à l’UEH.

Cinquième bloc : Quelles conditions pour la mise en œuvre de la décentralisation en Haïti?

La stratégie des UCS comme processus politique : le jeu des acteurs – Dr Mario Laroche

La mise en place des UCS a été, depuis 1995, un des axes d’intervention principaux de la réforme préconisée par le MSPP. S’inspirant du « triangle policy framework » de Walt et Gibson (1994), la présentation analysera la stratégie des UCS en tant que politique publique afin de mieux comprendre les positions et rôles des acteurs dans les contextes spécifiques de formulation et de mise en œuvre. Ce choix paraît pertinent considérant la multiplicité des acteurs intervenant au sein du système et la complexité de leurs relations.

***

Mario Laroche

Mario Laroche est un médecin de Santé publique, ancien cadre du MSPP – directeur départemental du Sud (1995-1999) et directeur de la Direction d’Organisation des Services de Santé (1999-2002). Il travaille actuellement comme consultant et Directeur exécutif du groupe GENESIS.

 

Cadre légal de la fonction publique haïtienne et orientations de l’État – Jude Saint-Natus

Notice biographique de Jude Saint-Natus, cadre au Ministère de l’Intérieur et des collectivités territoriales à venir
Résumé de la présentation à venir

2e Atelier : Quelles conditions de mise en œuvre pour le modèle de décentralisation haïtien?

Sixième bloc : Activités de synthèse

Présentation des résultats – 2e Atelier

Table ronde – Décentralisation : un levier pour l’amélioration de la gouvernance du système de santé?

Modérateur : M. Lucien Albert

Panelistes :

  • Dr Junot Félix
  • Dr Carl François
  • Sénateur Jocelerme Privert
  • Vice-recteur  Frtiz Deshommes (UEH)
  • Dr Élie Nicolas

Mots de clôture et cocktail

***

Vous désirez poursuivre votre réflexion sur la thématique de la décentralisation des systèmes de santé? Lisez la littérature scientifique consultée dans le cadre de l’organisation de ce colloque! (réservé aux étudiants et au diplômés du DESS inscrits)